Présidents
d’honneur 2018

Thème annuel:

La jeunesse

Le visuel “rite de passage”, conçu et illustré par l’artiste Mireille St-Pierre, en collaboration avec la co-fondatrice de l’Ultra-Trail Harricana Geneviève Boivin, propose une composition de multiples formes et couleurs d’un paysage rappelant les nuances vivantes et déstructurées du passage évolutif et mouvementé du rite. C’est en gardant en tête ce passage évolutif, central à toute expérience humaine ou naturelle, que l’UTHC se présente comme « rite », comme mouvement progressif de l’être humain dans son existence, mais aussi dans son environnement, la nature vivante.

Cette année, l’UTHC s’est donné comme mandat d’interpeler autant les nouveaux coureurs que les plus aguerris de la course en sentier. Voulant s’adresser à tous les niveaux de performance confondus, cette 7e édition de l’UTHC a pour objectif de poser les gestes nécessaires afin de ramener la mission de l’organisme au coeur de l’événement, soit celle de permettre à tout public de prendre part à des activités sportives en plein air.

Découvrez notre président d’honneur et nos ambassadeurs 2018

Coureur

ET LES
AMBASSADEURS SONT…

C’est avec un immense plaisir que l’Ultra-Trail Harricana vous présente ses quatre ambassadeurs 2018!

Les trois jeunes et la famille retenus auront le mandat de témoigner de leur passion pour la course en sentier et de faire rayonner l’UTHC dans leur communauté.

La sélection des ambassadeurs n’a pas été chose facile pour nos trois membres du jury: Rémi Poitras, David Savard-Gagnon et Tania Rancourt. Les candidatures ont été nombreuses et de très grande qualité! 

Nous remercions du fond du cœur tous ceux qui ont pris le temps de nous partager leur passion et leur intérêt pour la course en sentiers. Vous méritez toutes et tous de faire partie de la grande famille Harricana et nous vous souhaitons une superbe saison de course 2018! 

Merci également à Benoit Talbot, parrain du programme.

Et sans plus tarder, voici nos ambassadeurs!
Famille St-Gelais, Québec

Pour suivre la famille St-Gelais:

Lire la suite

Famille St-Gelais, Québec

Volet famille

La famille St-Gelais réside au Lac-Beauport. Elle es composée de Miya, âgée de 11 ans, qui court depuis 3 ans avec le Grand Club de Course de Natacha Gagné de même que dans le club de cross-country de son école. L’objectif de Miya, en 2018, est de faire le 5 km à l’UTHC. Son frère Samuel fera le 1 km, sa mère Marie-Pier Vincent fera le 65 km et son père Éric St-Gelais s’élancera sur le 80 km.

Citation de Miya:

« Notre famille entière court, mes parents font plusieurs courses à chaque année. C’est toujours un grand plaisir pour moi de les suivre dans leurs aventures et de participer moi aussi à des courses. Ils m’ont appris que même si le parcours est parfois difficile, il faut persévérer (en course, comme dans la vie) ».

« Je fais partie du club de cross-country de mon école. J’adore faire partie de clubs de course parce que j’aime courir avec mes amis. J’aime courir en trail car j’adore la nature et le calme qu’il y a dans la forêt. Lorsque je cours dans le bois, c’est comme si le temps s’arrêtait. C’est aussi très dur, ce qui me donne de beaux défis à relever. Et enfin, je sais qu’être dehors et courir est la meilleure chose pour mon corps et ma santé.

« Mon objectif ultime serait de motiver d’autres jeunes à commencer à bouger par le biais de la course en sentiers ».

Charlotte Bernier, 22 ans, Gatineau

Pour suivre Charlotte:

Lire la suite

Charlotte Bernier, 22 ans, Gatineau

Volet jeune adulte

Charlotte fait partie de l’équipe de cross-country des Patriotes à l’Université de Trois-Rivières et du club de vélo de montagne de Denis Ménard en Outaouais. Elle a commencé la course quand elle était au cégep, en 2012.

Le Parc de la Gatineau était sa façon de célébrer ses réussites scolaires, mais aussi de décompresser lors des moments plus difficiles. 

Citation de Charlotte: 

« Pour moi, la course en sentier c’est un mode de vie. J’ai appris à être confortable dans l’inconfort. Plus loin, plus haut, plus long: dépasser mes limites me donne une satisfaction qui n’a pas de prix. Cette confiance en moi que cela me procure se reflète dans différentes sphères de ma vie autant à l’université que dans ma vie sociale et sportive. 

« J’ai appris à apprivoiser les obstacles afin de les considérer comme des défis. J’ai développé une force d’esprit qui me permet de mieux gérer le stress en me me concentrant sur le moment présent. C’est seulement lorsque je me retrouve en forêt que j’arrive à me connecter avec moi-même. Dans cette introspection, mes problèmes se relativisent et j’en sors toujours gagnante à la fin de mes escapades ».

« À travers tous les facteurs externes de ma vie que je ne peux pas contrôler, la course en sentier permet de me recueillir et de me recentrer sur mes objectifs. En tant qu’étudiante dans le domaine de la santé, je connais la règle d’or afin d’éviter les blessures en y allant progressivement : Patience; Prudence; Persévérance ».

Éliane Leclerc, 14 ans, Québec

Pour suivre Éliane:

Lire la suite

Éliane Leclerc, 14 ans, Québec

Volet secondaire

Éliane a été initiée à la course par son père il y a deux ans. Depuis, ils alternent entre course et bénévolat lors des événements. Elle prévoit accompagner son père sur les derniers 20 km du Bromont Ultra en octobre prochain. 

Son premier objectif est d’avoir du plaisir. Elle se sert également de la course en sentier pour être en forme pour pratiquer le ski de fond au sein de l’équipe de biathlon des cadets de la marine Champlain.

Citation de Éliane:

« La course me permet de passer du temps avec mon père et de me surpasser. Lorsque je cours, je trouve toujours un moyen pour m’améliorer et me créer de nouveaux objectifs. Je n’ai pas besoin d’être en compétition avec les autres, seulement de profiter du moment qui passe. »

« Aussi, je suis l’aînée d’une famille de trois enfants, j’aimerais vraiment inspirer mon frère et ma sœur à faire davantage d’activité physique, car je trouve que c’est une merveilleuse expérience.»

« Finalement, j’aime contribuer au succès des événements de course en m’impliquant comme bénévole. Je redonne aux autres en aidant les organisateurs de course, mais aussi en encourageant les coureurs à se dépasser, comme moi. Il n’y a rien de mieux que de vivre les deux côtés d’une table de ravitaillement pour être reconnaissant à la fois de l’effort déployé par les coureurs et par l’organisation d’une course. »

Enfin, c’est super cool de dire « je suis Loup » !! » 

Émile Fillion, 16 ans, La Malbaie

Pour suivre Émile:

Lire la suite

Émile Fillion, 16 ans, La Malbaie

Volet secondaire

Émile participera, pour une 3ème année consécutive, à l’épreuve du 10 km. Émile aime la compétition et se surpasser. Il pratique la natation avec le club de natation des Rafales de son école, joue au soccer hiver comme été et ne manque pas une occasion de participer à des activités sportives comme le cross-country de Charlevoix ou la Virée nordique.

Véritable passionné, il a été nommé athlète de l’année par l’école secondaire du Plateau à La Malbaie. Il court à Ultra-Trail Harricana depuis la première année. En 2018, il aimerait améliorer sa 12e position au classement général du 10 km. 

Citation de Émile:

« J’adore courir en sentier parce que le temps passe vite, les paysages sont à couper le souffle et il faut toujours rester concentré. L’odeur de la forêt, ses paysages et son calme procurent un effet vivifiant. Par dessus tout, mes buts ultimes sont d’avoir du plaisir dans mes entraînements et mes compétitions et de me dépasser tout en gardant un bel équilibre entre les études et le sport. De plus, le développement d’activités sportives d’envergure se déroulant dans ma belle région me tient à cœur, et, selon moi, Harricana en est le meilleur exemple!

Nos anciens présidents d’honneur

Chaque année, l’Ultra-Trail Harricana invite une personnalité du milieu de la course en sentiers pour mettre de l’avant un thème ou un enjeu précis. Invités à faire rayonner leur passion pour le trail et leur collaboration avec l’UTHC, les présidents d’honneur contribuent à mener l’événement vers de nouveaux sommets, année après année. 

Steven Guilbeault Président d’honneur de l’édition 2017 Une édition sous le thème de l'environnement

Lire la suite

Steven Guilbeault Une édition sous le thème de l'environnement

L’Ultra-Trail Harricana 2017 s’est tenu sous le thème de l’environnement, avec la participation du militant écologiste bien connu Steven Guilbeault.

Le cofondateur et directeur principal de l’organisation Équiterre était sur place pour prendre part à la course de 10 km et a participé à plusieurs activités pour soutenir les athlètes et transmettre sa vision de l’éco-responsabilité dans les événements sportifs. « Saviez-vous qu’une personne peut produire jusqu’à cinq fois plus de déchets durant un évènement que dans son quotidien? », a rappelé Steven Guilbeault.

« Sachant qu’en 2016, 574 évènements de course à pied ont eu lieu au Québec et ont attiré 265 500 participants, il est temps de se préoccuper du bilan environnemental de ce secteur d’activités. C’est pourquoi Équiterre propose un mode d’emploi pour adopter des pratiques écoresponsables et influencer les organisations, les coureurs et coureuses à emboîter le pas », a-t-il ajouté.

Ce mode d’emploi, publié en mai par Équiterre, se veut un recueil de bonnes pratiques à mettre en place par les organisateurs, mais aussi par les coureurs, qui ont un grand rôle à jouer pour améliorer le sort de notre planète. Il est disponible sur le site web d’Équiterre. L’UTHC entamera la mise en place de plusieurs pratiques contenues dans ce guide dès maintenant.

Rachel Paquette Présidente d’honneur de l'UTHC 2016 Une édition sous le thème des femmes

Lire la suite

Rachel Paquette Une édition sous le thème des femmes

Quand elle sort courir, Rachel Paquette ne pense pas aux multiples compétitions auxquelles elle prend part. Elle n’a pas de plan d’entraînement précis, elle suit son instinct. « Mon esprit est libre, dit-elle. Ma course, c’est le reflet de mon esprit : je suis libre et j’apprends toujours. » Cette attitude l’amène sur presque tous les podiums.

La présidente d’honneur de l’Ultra-Trail Harricana 2016 , âgée de 28 ans et originaire de Victoriaville, n’a pourtant pas toujours été une grande sportive. Enfant et adolescente, elle était la dernière choisie dans les équipes lors des cours d’éducation physique. Vers 14 ou 15 ans, elle s’est retrouvée dans un creux existentiel assez profond. C’est pour se sortir de la dépression qu’elle s’est mise à courir en forêt. « Dans le bois, il n’y avait plus rien de compliqué. Je courais et je respirais, je n’avais plus besoin de penser. J’ai trouvé dans la course une forme de méditation qui m’a amené de la paix intérieure. »

Une championne qui ne compte plus ses médailles

À 16 ans, sans même chercher à s’entraîner, sans même savoir qu’elle faisait de la course en sentier – une discipline alors quasi inconnue au Québec – Rachel s’est inscrite à une première course de trail, à Orford, qu’elle a remportée! Il faut dire que l’année précédente, « habillée tout croche » et mal équipée, elle avait terminé en troisième position au marathon de Québec.

Depuis, il est difficile de citer l’ensemble de ses faits d’armes, tant elle a gagné des médailles. Il suffit peut-être de mentionner qu’elle est en ce moment la troisième meilleure femme au monde sur le circuit des Spartan Race. Qu’elle a monté sur la première marche du X-Trail d’Orford six fois. Qu’elle a remporté le 50 miles de l’Endurance Challenge de Blue Mountain cette année pour la deuxième année consécutive. Qu’elle est arrivée trois années de suite 3e femme au 50 miles de l’Endurance Challenge de Bear Mountain… Elle en oublie, il y a en a trop.

La course comme cheminement

Mais tous ces résultats spectaculaires ne sont pas si importants pour Rachel. Elle ne garde d’ailleurs pas ses médailles. L’athlète aborde son sport avec une vision claire : la course en sentier, c’est un travail spirituel. « C’est un élément fondamental vers la croissance personnelle », affirme-t-elle sans hésiter, car l’esprit se concentre lors de l’effort et trouve les réponses aux questions qu’il se pose, dit Rachel.

« Quand on court dans la nature, ça nous ramène à notre énergie fondamentale, dit-elle. La terre, l’eau et toute l’énergie de la nature, nous l’absorbons. Nous puisons notre énergie dans la nature, nous y trouvons notre inspiration et tout ce qui nous inspire nous pousse dans notre motivation. »

La course en sentier est aussi un apprentissage constant de la vie, dit Rachel, car elle confronte à l’inattendu. « Dans le trail, tu ne peux pas dire que tu vas faire ta course à tel ou tel rythme. La montagne, elle refuse ton plan, c’est elle qui te dicte ce qui se passe. C’est une grande leçon. Ça demande de s’adapter constamment, comme dans la vie. »

DANS LA COURSE EN SENTIER, MON « MOI » EST PRÉSENT SANS ATTENTE, CHAQUE SECONDE, CONNECTÉ À L’UNIVERS… – RACHEL PAQUETTE

Une présidente d’honneur enthousiaste

« Harricana, je suis vendue! Les organisateurs sont des gens de passion et de cœur. C’est une course unique, le terrain est incroyable, on y trouve des types de sols vraiment particuliers, des points de vue uniques, des terrains très techniques », dit Rachel.

Gourmande, malgré une allergie au gluten, elle révèle ce qui est peut-être la meilleure raison de participer à l’UTHC : « on mange extraordinairement bien dans les ravitos! Et le repas d’après-course, ça a juste pas de bon sens! »

En écoutant parler Rachel, on saisit toute la profondeur et la richesse de son âme. Une joie pure qui semble lui venir du cœur et qui illumine son visage. Rieuse, elle aborde constamment un grand sourire. Une énergie contagieuse que tous pourront partager sur le site de l’Ultra-Trail Harricana où elle se promet de parler à tout le monde.

Sébastien Chaigneau Président d’honneur de l’édition 2015 Une année sous le thème Québec-France

Lire la suite

Sébastien Chaigneau Une année sous le thème Québec-France

C’est avec une très grande fierté que l’Ultra-Trail Harricana du Canada présente son président d’honneur pour l’édition 2015, l’athlète The North Face Sébastien Chaigneau. Le coureur en sentier vedette sera parmi nous le 19 septembre prochain pour accompagner nos participants dans les sentiers de Charlevoix.

« C’est un immense honneur pour l’UTHC que d’accueillir Sébastien Chaigneau », affirme le président-directeur-général d’Harricana, Sébastien Côté. « Il incarne les valeurs de la course en sentier, comme le respect, la solidarité, le dépassement de soi. C’est un modèle pour nous tous », indique M. Côté, qui admet avoir travaillé pendant trois ans pour attirer chez nous cet athlète très sollicité.

Sébastien Chaigneau est un habitué des podiums des plus importantes courses de trail à travers la planète. Il a remporté la Transgrancanaria deux années de suite, en plus de se placer parmi les tops trois de l’Ultra-Trail du Mont Fuji, du Lavaredo, du Mont-Blanc et de plusieurs autres compétitions.

« Cette année, j’ai posé la course Harricana sur mon calendrier avant de poser les autres épreuves qui vont jalonner mon année », dit Sébastien Chaigneau. « C’est un événement très important pour moi. Je le prends comme il se doit, avec beaucoup de ferveur et beaucoup d’enthousiasme. »

La présidence d’honneur de Sébastien Chaigneau s’inscrit sous le thème « Québec-France » de l’UTHC 2015. Nous avons en effet voulu honoré la ferveur des Français envers la course en sentier en invitant plusieurs athlètes français à prendre le départ avec nous.

Seb Chaigneau est un loup

Dans le monde du trail, Seb Chaigneau n’a plus besoin de présentation. Ce coureur d’ultras pour The North Face a fait sa marque dans les courses les plus prestigieuses. Nous sommes donc très fiers qu’il ait accepté d’inclure l’Ultra-Trail Harricana du Canada à son calendrier de course 2015 non seulement comme athlète mais aussi à titre de président d’honneur de cette 4e édition.

En attendant d’avoir la chance de le croiser dans les sentiers de l’UTHC le 19 septembre prochain, voici de quoi apprendre à connaître davantage Sébastien Chaigneau. Découvrez ce qui le passionne dans la course en sentier, sa vision du sport et des athlètes, ses trucs pour garder le cap et l’équilibre, et plus encore, alors qu’il répond aux questions de l’équipe d’Harricana.info.

Cette vidéo a été réalisé et offerte par Mouss Production

Florent Bouguin Président d’honneur de l'UTHC 2014
Blaise Dubois Président d’honneur de l'UTHC 2013