Courir pour une cause

L’histoire de l’Ultra-Trail Harricana est intimement liée à la cause de la sclérose en plaques, qui a atteint l’un des membres fondateurs de l’UTHC il y a quelques années. L’arrivée de cette maladie a été le moteur pour passer à l’action et fonder un nouvel événement en soutien à la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP) Division du Québec.

Nous vous invitons à vous joindre au mouvement en participant à la campagne de collecte de fonds, qui se déroulera tout au long de la saison. Depuis 2012, ce sont plus de 110 000 $ qui ont été versés à la Société de la SP, dont la mission est de financer la recherche et les services offerts aux personnes atteintes de sclérose en plaques.

FAIRE UN DON / APPUYER UN PARTICIPANT / FAIRE UNE COLLECTE DE FONDS

Événements Harricana souhaite vous encourager directement dans votre collecte de fonds en vous offrant le programme de récompenses suivant :

  • Amassez 1000$ ou plus:  Inscription gratuite en 2018 ou inscription gratuite pour 2019
  • De 750$ à 999,99$: 75% de réduction sur les frais d’inscription 2018 ou l’équivalent en coupon de réduction pour 2019
  • De 500$ à 749,99$: 50% de réduction sur les frais d’inscription 2018 ou l’équivalent en coupon de réduction pour 2019
  • De 250$ à 499,99$: 25% de réduction sur les frais d’inscription 2018 ou l’équivalent en coupon de réduction pour 2019
  • 150$ et +: Inscription garantie à la course de votre choix même si le circuit affiche complet (inscriptions en sus)

* Prenez note que la réduction pour 2019 est transférable d’un participant à l’autre. De plus, tous les participants ayant amassé un montant minimal de 250 $ recevront un T-shirt aux couleurs de l’UTHC à titre de remerciement.

Vous avez des questions? Communiquez avec nous à desneiges.paquin@scleroseenplaques.ca ou par téléphone au 514 225-9550 ou sans frais au 1 800 268-7582

Pour en connaître davantage sur la Société canadienne de la sclérose en plaques ou sur cette maladie, visitez le scleroseenplaques.ca 

Chacun des gestes de solidarité posés envers les personnes atteintes de cette maladie représente un pas de plus vers la guérison. Ensemble, stoppons la SP!

Sébastien Boivin, porte-parole d’Harricana pour la Société canadienne de la sclérose en plaques – Division du Québec 

Bonjour,

Je suis le porte-parole de la cause et moi-même atteint de la sclérose en plaques. J’ai fondé le projet Harricana avec Geneviève Boivin, ma soeur, et Sébastien Côté pour soutenir la recherche sur cette maladie. Grâce à vos dons, il y a beaucoup d’avancement dans le traitement de la maladie. J’attends vos dons sur ma page personnelle comme coureur supporteur. Merci!

Biographie de Sébastien Boivin

Voyageur, grand parleur et grand faiseur, Sébastien Boivin a appris il y a quelques années qu’il était atteint de la sclérose en plaques. Avant que sa vie bascule, Sébastien était un homme, un « chum » et le père comblé de Félix et Zacharie et ce n’est pas cette damnée maladie qui allait l’arrêter. Polyvalent, il a vite troqué ses marteaux et sa ceinture de « jobber » contre un micro et un boulot en organisation d’événements. Mais la vie a parfois de ces coups bas… Alors qu’il prenait la route des vacances, le jour même de ses 34 ans, Sébastien a été victime d’une encéphalite herpétique, une rare infection qui l’a ballotté entre la vie et la mort.

Parce qu’il est d’abord un bon vivant, Sébastien a choisi de revenir de ce côté-ci, mais la sclérose en plaques combinée aux séquelles de l’encéphalite l’ont contraint à une longue rééducation. Il a aussi dû se résoudre à accepter qu’il ne retournerait pas vivre dans sa belle maison ancestrale chérie de Grand-Fonds et à se résoudre à un centre d’hébergement et de soins longue durée (CHSLD). Avec sa détermination, il est parvenu à réapprendre à vivre, à parler, à écrire… Il ne marchera plus, mais développe quotidiennement son autonomie.

Aujourd’hui, Sébastien participe activement à l’organisation de l’Ultra-Trail Harricana du Canada. Il vous attend! N’oubliez pas de piquer un brin de jasette avec lui! Même s’il est un peu moins « faiseur » qu’avant, il est toujours parleur, pour notre plus grand bonheur!